La préface

 

 

 « Manager avec les accords toltèques »  performance et sérénité

par D.Darmouni

Un des sens du mot « accord » évoque l’entente mutuelle, passée entre une ou plusieurs personnes qui partagent « une concordance » de vues et d’aspirations.

Dans l’univers de la musique, on retrouve aussi des expressions comme « accorder un instrument » pour trouver le son juste, ou « jouer un accord » qui est ici une combinaison de notes, ou « accorder ses violons » pour harmoniser le jeu des différents instrumentistes au sein de l’orchestre. Ces analogies musicales nous ouvrent des pistes harmonieuses pour imaginer comment « concor-dancer » au quotidien afin d’œuvrer ensemble sereinement comme nous y invite le présent ouvrage.

C’est pourquoi, lorsque j’ai lu pour la première fois ce manuscrit transposant les accords toltèques au monde de l’entreprise, j’ai eu un véritable coup de cœur pour son propos. Celui-ci rejoint une question lancinante qui a animé toute ma recherche-action de ces dernières trente années :

- Et si l’harmonisation des relations professionnelles se révélait être un puissant gisement de bien-être et d’évolution créatrice pour l’ensemble d’une entreprise ?

Cette question en appelle une autre plus pragmatique auquel cet ouvrage apporte une réponse neuve et ancienne à la fois :

- Comment passer du vieux rapport de force destructif, qui cause tant de gâchis au sein des organisations, à un rapport d’alliance entre professionnels, animés du même désir de réussir ensemble avec performance et sérénité ?

Face à ce défi majeur d’aujourd’hui, il est temps d’aller au-delà du diagnostic critique et d’explorer de nouveaux leviers concrets pour construire une autre façon de se relier. Avec beaucoup de simplicité et de générosité, Laurence Aubourg et Olivier Lecointre témoignent, à partir de leurs vécus, comment la mise en œuvre de principes inspirés d’une ancienne voie de sagesse multimillénaire permet de s’accorder sur des attitudes et des comportements au sein d’une équipe capable de transformer la complexe cacophonie de nos organisations en une « symphonie collective ».

Laurence et Olivier nous proposent ici d’entrer dans une dynamique paradoxale pour danser avec les enjeux paradoxaux qui traversent l’entreprise. Afin de renouveler les relations au sein d’une équipe, il est puissant de commencer par se relier à des fondamentaux ancestraux emprunts de « sagesse» qui structurent et renforcent chez tous les collaborateurs le sentiment de sécurité et de confiance.

Ce paradoxe illustre la compréhension fine de la recherche continue d’équilibre entre le pôle de conservation stable et le pôle d’évolution créative qui anime tout système vivant, donc toute organisation composée d’êtres humains, afin de préserver  son évolution à long terme : l’homéostasie. En cela leur invitation à oser réinventer le travail en équipe en nous appuyant sur des points de repères solides, issus d’une sagesse ancestrale, est cohérente avec cette nécessité d’équilibrer structure et évolution. Cela  diminue les peurs donc « les résistances » et permet d’approfondir une nouvelle alliance, source de performance et de sérénité, pour avancer ensemble dans la complexité et l’incertitude.

Il s’agit bien d’une invitation à la coresponsabilité créative et non d’un endoctrinement. Les auteurs nous demandent à plusieurs reprises de faire preuve de vigilance, d’appliquer notre compétence à douter – merci au cinquième accord – et surtout à remettre en question tout application rigide ou manipulatoire de ces accords. Ceux-ci sont au nombre de 4 + 1 donc 5 : le chiffre quatre évoque le carré, la structure solide, le chiffre 1 l’unicité et l’initiative,  le chiffre 5 apporte la curiosité et la liberté d’esprit. Ensemble, ils fonctionnent  de manière circulaire. Chacun vient compléter, enrichir et aussi limiter ce que chacun pourrait avoir d’excessif si la tentation arrivait de vouloir en imposer un de façon tyrannique, au mépris de son bien-être ou de celui des autres. Les accords sont là pour nous ouvrir une voie vivante. A chacun de choisir librement de faire vivre ces principes en les adaptant, de façon fluide, à son style et à son contexte de travail lorsqu’il désire contribuer avec les autres au futur souhaitable de son entreprise.

Je vous laisse le plaisir de découvrir les multiples facettes des « accords toltèques » qui sont présentés en profondeur et avec infiniment de subtilité par les deux auteurs qui ont osé les appliquer de  façon originale et dynamique à l’accompagnement des personnes et des équipes. C’est pourquoi loin d’être un kit de recettes toutes faites censées être rapidement applicables à toutes « problématique de changement », cet ouvrage dessine les étapes d’un chemin riche  de sens, d’imprévu et d’émotions partagées. L’enjeu est d’élargir les capacités de réflexion, d’écoute et d’initiative de chacun des membres de l’organisation.

Ce chemin se chemine, donc, dans un devenir continu et transforme pas à pas :

-       sa relation à soi en prenant le temps de  s’accorder intérieurement : se réconcilier,

-       sa relation aux autres en apprenant à s’accorder ensemble : se rapprocher,

-       sa relation au monde en aimant s’accorder avec la vie au présent : se réjouir…

Cette sagesse ancienne est très proche des « découvertes » des neurosciences. On sait que notre cerveau fonctionne en boucles répétitives, structurées par nos apprentissages ; il lui est difficile de laisser partir son besoin d’avoir raison, sa peur de ne pas y arriver, celle de se faire avoir… Pour notre cerveau, surtout s’il est très éduqué, changer seul un point de vue ancien, devenu obsolète, est très difficile. Apprendre à le faire avec une équipe, où se trouvent des alliés solides, est beaucoup plus aisé. A condition que chacun s’accorde sur un nouveau savoir vivre partagé et ancré dans sa réalité. Comment y parvenir ?

Les auteurs nous offrent la palette très riche de leurs expériences dans des contextes et des éclairages différents. Dans les derniers chapitres, ils nous proposent un guide très stimulant, pour sortir des sentiers battus, oser entrer dans des conversations courageuses et fertiles et mettre en pratique par étapes les accords toltèques dans sa vie et avec une équipe.  Pratiquer personnellement ces accords est en effet le prérequis essentiel à tout leader voulant le proposer à ses équipes.

Quand une personne vit pleinement, les autres en font autant » écrit Clarissa Pinkola Estes. A chacun de nous de retrousser nos manches joyeusement pour expérimenter à notre façon un nouveau leadership collectif que je nomme : le leadership du vivant.

Danièle Darmouni

Mazille le 29 juillet 2012

Danièle Darmouni dirige et anime depuis 1992 le réseau d´INTERNATIONAL MOZAIK, société de coaching, de formation et de recherche. Elle accompagne, en France et à l´étranger, l´évolution des personnes, des équipes et des organisations. Elle a coécrit « Les Voies de la Résilience » (l´Harmattan, 2012), « Artisans du Devenir » (Pearson, 2011), « La Supervision des coachs » (Eyrolles, 2010) et à contribué à « The Routledge Companion to International Business Coaching » (Routldege, 2009).

Manager avec les accords toltèques - www.manager-avec-les-accords-tolteques.com - tous droits réservés